Gérer les extras et le grignotage pendant un régime

Quel rythme pour les phases de votre cure ?

Gérer les extras et le grignotage pendant un régime

newsletter Pas toujours facile de préserver son équilibre alimentaire et de ne pas succomber à la tentation lorsque les événements vous confrontent à des aliments déjà réputés comme les faux-pas d’une nutrition saine. En phase d’amaigrissement, cela peut être un facteur d’angoisse, de stress et d’échec : un apéritif chez des amis où les petits fours posés sur la table vous font de l’œil toute la soirée, un déplacement professionnel ou un repas de famille du dimanche, et vous voilà dans de beaux draps.

Profondément ancrées dans votre comportement alimentaire, certaines habitudes peuvent être difficiles à contrôler et peuvent générer de la frustration. Reprenons l’exemple des petits fours sur la table chez des amis. Vous êtes assis autour de la table et vous constatez comme à votre habitude que vous piochez bien plus de petits fours que les autres : en plus ils l’ont bien remarqué. Pourquoi êtes-vous la seule de la soirée à vouloir dévorer ces petits fours ? Allez vous réussir à passer la soirée à échanger avec vos amis plutôt qu’à lorgner sur le contenu de la table ? Ces questions resteront sans réponses si vous ne travaillez pas sur votre comportement alimentaire.Lutter contre votre surpoids, ce n’est pas qu’un problème de diététique, c’est aussi prendre en compte l’environnement et les situations quotidiennes qui vous posent problème. Cela engendre un travail sur votre comportement, vos capacités et votre motivation pour y faire face sans difficultés. C’est pourquoi nous vous recommandons un coaching nutritionnel.

Mais en attendant, voici quelques bonnes astuces pour faire face aux situations les plus courantes.

Une fringale vous assaille au début de votre phase d’attaque

Les 2 premiers jours malgré le respect strict de la cure vous avez une fringale à distance du prochain repas : Selon le lieu et l’heure, utilisez dans l’ordre, un grand verre d’eau, des crudités, un sachet protéiné supplémentaire.

Vous n’avez pas faim, juste envie de grignoter

Un peu froid, mauvais gout dans la bouche, un peu d’ennui… Assurez-vous de modérer la prise calorique qui en découle. Tout d’abord, évitez de manger trop gras, trop sucré, trop salé. Privilégiez les fibres, les crudités, et buvez de l’eau en quantité suffisante. Ne vous ruez pas sur les produits de distributeurs automatiques, trop riches en calories. Profitez de la gamme de produits adaptés sélectionnés par Cétodiet :

  • Nos barres hyperprotéinées, substituts riches en protéines et pauvres en sucre et matières grasses, sont indispensables en phase d'attaque et très utiles en phase de transition. Toujours prêtes à consommer, notamment en déplacement. Certaines sont suffisamment riches en protéines et pauvres en glucides pour être utilisées (max 2 par jour) en phase d'attaque : Prenez-en 1 ou 2 en dépannage sur vous.
  • Nos petits gâteaux, gaufres, biscuits… Toute une gamme de produits pouvant être consommés directement et procurant le vrai plaisir de croquer et de mâcher.

Un repas à l’extérieur est incontournable

Vous pouvez remplacer le sachet protéiné par une viande maigre grillée ou un poisson sans sauce. Demandez des légumes verts et/ou de la salade pour remplacer les sempiternelles frites. Ne consommez ni pain, ni féculent, ni alcool, ni dessert.